Le 14 Juillet à SURGERES (Charente Maritime), des coureurs de grands fonds prendront le départ de la 13ème édition d'une épreuve intitulée 'La France en Courant'.

            Long d'environ 3 000 kilomètres et d'une durée de 2 semaines, ce Tour de France se court sous forme de relais par équipe de 8 coureurs. Chaque participant s'impose de couvrir en moyenne près de 25 km quotidiennement.

            Le trajet de la course dessinera un '3' rappelant que nous entrons dans le troisième millénaire.

            La France en courant se dirigera vers les Pyrénées, filera en direction du Languedoc, remontera vers les Alpes et le Jura, traversera l'Alsace et la Lorraine et replongera en direction de la Normandie pour une arrivée à BERNAY (Eure) le 29 juillet 2001.

            La France en Courant bénéficie du label de la Fédération Française d'Athlétisme, elle est parrainée par la Fédération Française de la Boulangerie. C'est la seule organisation de ce type en France. Associer ainsi le pain et le sport est un beau symbole au moment où l'on parle beaucoup de dopage.

            Plus qu'une aventure sportive, cette épreuve se veut surtout une aventure humaine avec sueur et souffrance en trait d'union. Elle prime non pas sur la performance individuelle, mais celle du collectif. L'individu n'est rien sans ses coéquipiers.

            Tous les participants au Tour de France 2000 s'accordaient à dire que cette épreuve est grandiose par son ambiance et son organisation. Elle est empreinte de camaraderie, de convivialité, de solidarité, mais cela avec la petite touche propre aux coureurs de fond, de marathon, habitués à l'effort solitaire et à repousser sans cesse leurs propres limites.

            Nous sommes prêts à parcourir ces 3 000 km du Tour de France 2001 dans la bonne humeur et en même temps vivre tous ensemble une aventure extraordinaire.